[MPS] Dater une empreinte digitale est maintenant possible

Pour aller plus loin dans l’étude des empreintes digitales réalisées en MPS, un article montre comment ces empreintes peuvent être datées. En effet, elles sont composées à la fois de cires mais aussi de différents composés lipides (gras) comme l’acide palmitique. Ce dernier a tendance à diffuser voire à s’évaporer, ce qui modifie subtilement les empreintes. L’analyse de cette diffusion au cours du temps permet aux chercheurs d’identifier l’âge d’une empreinte. Ceci permettra probablement d’acquérir plus d’informations sur les scènes de crimes comme la présence d’un suspect à une heure précise.

Empreintes
Image de 2 empreintes montrant la distribution de l’acide palmitique (vert) et des cires (rouge) sur une empreinte fraîche (gauche) et après 72h (droit), montrant la migration de l’acide palmitique.
Credit : Muramoto/NIST

Source :
- Article original sur Nist.gov (en anglais)
- Article sciences et avenir (plus simple et en français)

Bonne lecture.

Cette entrée a été publiée dans Secondes. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.



Laisser un commentaire